H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_pers-1_clair_couverture

Carrières-sous-Poissy

H-ÊTRE
au siècle post-carbone

La Ville de Carrières-Sous-Poissy se caractérise par sa vitalité architecturale et urbaine. L’ambition de la ZAC « Nouvelle Centralité » est de faire émerger, au niveau de son centre une véritable nouvelle forme de centralité urbaine.

Cette centralité, construite à la fois sur une ville active et une nature préservée, se traduit par un plan urbain rythmé, mettant en évidence des émergences le long de l’axe paysager où la qualité de vie des habitants est hautement qualitative.

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_plan_masse

La parcelle du lot L5’ révèle à merveille la richesse et la singularité de la ZAC « Nouvelle Centralité ». Ce dernier se situe au point de convergence de plusieurs strates constitutives du contexte : la strate paysagère qu’incarne le parc Nelson Mandela, avec ses parcours et ses bosquets d’un côté, et l’accroche urbaine que constitue la façade donnant sur la ZAC de l’autre. Une mixité de programmes de logements sont déclinés au sein de ce site visible dans son contexte, trois grands enjeux émergent de la compréhension du site : faire du cœur d’ilot un continuum du grand faisceau paysager, fabriquer de l’intensité urbaine tout en préservant une volumétrie apaisée, faire de ce lot une architecture démonstratrice, irréprochable sur l’aspect écologique, et offrant des logements fonctionnels et lumineux.

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_axo_01

De cette échelle urbaine émerge un jeu d’imbrications volumétriques simple, une forme d’intensité urbaine et une approche architecturale apaisée.

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_facade-1
H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_facade-2

Le paysage est un matériau de construction, l’architecture est un support au service du paysage.

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_plan_rdc
H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_plan_n02
H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone schemas-t3

La pièce en plus : vecteur de bien-être pour les résidents.

Conscients des évolutions des modes de vie, tous les logements sont pensés pour être les plus évolutifs et adaptables à chaque besoin des résidents, grâce à ce système de « pièce en plus ».

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_pers-2

L’usage du bois feuillu normand renforce l’exemplarité de notre proposition.

Portée par cette réflexion liée à la construction décarbonée, notre projet est développé en bois :

La structure poteaux-poutres en BLC+ hêtre fonctionne de paire avec un complexe FOB (façade ossature bois) qui enveloppe les bâtiments collectifs et intermédiaires. L’intérieur du complexe FOB ne pouvant être visible, la trame de son ossature est représentée sur les façades.

Ainsi, des tasseaux bois extériorisent le tracé structurel de l’ossature sur les façades en revêtement bois.

Les logements individuels sont construits en MOB (mur ossature bois) avec des planchers bois à solivage en hêtre apparent. La structure bois est donc traitée pour exprimer le système constructif.

Le vocabulaire architectural lie ainsi l’esthétique et technique en exposant au grand jour une esquisse structurelle du mode opératoire utilisé, que nous appelons :  façade pédagogique.

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_coupe_1
H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_sch_paysage_02

Le paysage de Carrières-sous-Poissy est un continuum de nature qui structure la ville et lui apporte sa singularité, prolongé par le futur parc Nelson Mandela au sein du Quartier de la « Nouvelle Centralité ».

Les logements en rez-de-chaussée ouverts sur le cœur d’ilot, bénéficient d’une « pièce en plus » qui se décline sous une forme paysagère permettant la création de jardins privatifs, conçus pour favoriser une forme d’intimité tout en étant dans un cœur d’îlot.

La « pièce en plus « paysagère se décline aussi au niveau des étages en toiture terrasse accessible, donnant aux logements une extériorité généreuse, et de belles vues que ce soit sur le cœur d’ilot, ou sur le parc Nelson Mandela.

H-ÊTRE <br> au siècle post-carbone csp_paysage_coupe_milieu-humide

L’eau est une composante fondatrice du paysage du cœur d’îlot.

Deux sujets structurent notre approche : la gestion et l’infiltration des eaux pluviales (notamment la temporisation des pluies décennales et centennales) et la mise en scène du parcours de l’eau à tous les niveaux du projet : les eaux de ruissellement des toitures et des sols sont acheminées en surface par un réseau de caniveaux finement ouvragés qui se déversent dans le jardin de pluie, pièce centrale emblématique du jardin. Le parcours est non seulement visible en surface, il est magnifié et il structure l’espace. Dans le cœur central, la végétation est étagée pour s’adapter parfaitement aux différents degrés d’humidité du sol. L’étagement fin du jardin de pluie et les différents degrés d’humidité du sol permet de développer une séquence large de végétaux adaptés à ces zones d’interface entre l’eau et la terre.

Statut

Concours mai 2022

Localisation

ZAC Nouvelle Centralité - Carrières-sous-Poissy (78)

Maître d’ouvrage

EPAMSA

Programme

79 logements (en accession libre) sur le lot L5'

Surface

5044 m² SDP

Coût

10,5 M€

Groupement

Care Promotion + Richez_Associés + Cuiller Construction + Manubois + Barthes Bois + AE75 + Trans-Faire + Nat&Vie + Pouget Consultants + Infra Services + AT3E